Comment reprendre la main sur ses émotions

La langue française est d’une richesse incroyable. Souvenez-vous les mots façonnent notre réalité. Et souvent par habitude, nous continuons de les  renforcer « ancrages naturels » en répétant les mêmes mots sans cesse.
Ancrages naturels .
Les ancrages sont des liens artificiels, au minimum, entre 2 éléments. Le mot chaise et l’objet chaise n’ont pas de liens directs. Ce sont des constructions arbitraires. Les mots sont des ancrages naturels (pour un natif) . Pour pouvoir inter agir dans une discussion, nous nous représentons ce que la personne nous dit (VAKOGDE). Bien sur les ancrages sont un domaine bien plus large que le sujet de cet article.
Changer le sens
Quand vous prononcez les mots : joie, tristesse , colère, stress, enthousiasme, confiance …. Vous leur associez des sensations, des lieux, des odeurs, des sons etc.. et par voie de conséquence le sens que nous lui donnons est différent d’un individu à l’autre. Ce qui cause parfois des quiproquos. Deux personnes qui prononcent les mêmes mots peuvent avoir des références associatives divergentes voir  opposées.
Des mots pour les maux
Reprenons certains mots que nous avons vu ci-dessus : colère, tristesse, fatigue, stress. Vous avez vu également dans l’article précédent que vous pouviez diminuer l’intensité émotionnel de certains mots. Et que certaines pathologies deviennent réelles (dans le sens identitaire) je suis X à partir du moment où elles ont été étiquetées. vous pouvez faire encore bien plus….
Éliminez certains mots de votre vocabulaire.
Les mots étiquettes sont des mots « qui ne tiennent pas dans une brouette » Qui peuvent signifier tout et son contraire. le mot dépression ne tient pas dans une brouette. Une dépression est un ensemble de sensations et de symptômes à qui on attribue le terme générique « dépression ». Une fois ce terme posé vous n’êtes plus une personne qui a des sensations de fatigue, qui se sent dépassée par certains événement, qui a des sensations d’angoisse etc. Vous êtes « DÉPRESSIF ».
Quand un mot est souvent prononcé par mes clients , je leur demande parfois de le supprimer et de le remplacer par des mots moins connotés.
Exercice
Minimiser : trouvez un terme plus faible que le précédent
Si vous apprenez à changer la manière de vous définir , vous finissez par changer de ressenti et vous sortez de l’emprise dans laquelle les mots vous enfermaient
Pour le terme dépressif : je me sens fatigué aujourd’hui, je me sens triste aujourd’hui,  je manque d’entrain,  de motivation,  d’énergie etc.
Stress : je sens tendu aujourd’hui, je me sens irritable, je me sens électrique, je me sens impatient etc.
Négation + mot positif
Dépressif : je ne me sens  pas aussi en forme que je voudrais, je n’ai pas autant d’énergie que je voudrais. Je ne me sens en baisse d’énergie, je ne me sens pas en pleine santé
Entrainez-vous avec ces deux exercices et jouez à transformer votre réalité sensorielle. Si cette article peut aider des personnes de votre entourage, Vous pouvez le partager
En quoi cet article vous a aidé ?
Qu’est-ce que vous avez apprécié le plus dans cet article ?