Respiration: Revenons aux fondamentaux

Toute personne qui désire exceller dans un domaine, s’entraine encore et encore. Comme les pianistes qui répètent leurs gammes tous les jours. Les athlètes répètent leurs gestes  techniques inlassablement. Alors pourquoi ne pas revenir aux fondamentaux antistress et aux bases de toutes méditations
La respiration
Un petit lieu commun pour commencer « la respiration c’est la vie » et nous vivons comme nous respirons
Pour connaître votre état d’esprit, observez votre respiration.  Chaque état mental ou émotion génèrent une respiration particulière.
Prendre un temps pour observer sa respiration c’est prendre la mesure de son état mental et émotionnel.
Pleine conscience et respiration
Prenez un temps chaque jour ou plusieurs fois par jour pour évaluer votre respiration. Puis observez votre état d’esprit. Est-ce que mon esprit est vif, calme, stressé, apathique, suis-je triste en colère, apaisé, joyeux etc.
Vous prendrez peu à peu conscience que la respiration change continuellement. Elle peut s’élargir, se dilater se fragmenter, devenir parfois imperceptible, être lourde ou aérienne, thoracique ou abdominale. Avec un peu d’attention vous percevrez une multitude de variation respiratoire.
Le pouvoir de la respiration
Il n’est pas question ici de modifier directement la respiration, de la contrôler ou la contraindre mais au contraire écouter son rythme de le suivre tout en percevant ce qui lui est associé.
L’idée est de respecter la partie ou les parties inconscientes de nous-mêmes. Cette respiration c’est moi aujourd’hui à l’instant ou je l’observe.
Cette écoute active du souffle agira su plusieurs aspects. .
Le pouvoir de la pleine conscience.
En second lieu, cette attention agira de manière respectueuse comme un baume apaisant.
  • Elle permet à certaines émotions de s’exprimer
  • Elle respecte ce que vous êtes à cet instant
  • Elle vous reconnecte avec vous-même et vous recentre
Exercices :
Plusieurs fois par jours, pendant 1 ou 2 minutes observez votre respiration et soyez totalement avec sans la changer ni la modifier.
Le soir ou le matin de préférence prenez  5 ou 10 minutes et méditer sur le souffle, restez attentif(ve)  au rythme, à l’amplitude du souffle