Le cœur à ses raisons que la raison ignore.

Nous avons tous des émotions que nous voulons taire, dépasser, ignorer, utiliser, gérer, sans savoir exactement comment faire. Elles nous poussent à réagir parfois de manière inappropriée. Dans le meilleur des cas nous réagissons de façon bénigne et d’autres fois cela peut s’avérer dramatique.

Dans l’histoire qui va suivre les conséquences sont bénignes mais suffisamment significatives pour que vous puissiez vous faire une idée précise de l’effet délétère des décisions prises  sous l’influence d’une émotion.

Pierre et ses démons

Il y a quelques temps, un de mes clients, que je nomme Pierre pour l’histoire est venu me consulter.

Pierre, la quarantaine, un enfant de 7 ans (Alex) est séparé de la mère de son fils. La séparation bien que difficile se passe relativement bien. La garde est alternée et assouplie suivant les besoins de chacun. Pierre vit à nouveau en couple et a retrouvé un certain équilibre. Il se présente à moi pour un problème de stress professionnel.

À la suite de sa consultation, il envisage de prendre un rendez-vous pour son fils. Il le sent un peu stressé et aimerait que je fasse une séance avec lui.

Nous prenons rendez-vous et le jour convenu, seul Pierre se présente. Il me dit un peu penaud que son fils est resté chez sa mère. Pierre m’explique s’être violemment disputer avec son ex, et que « cela lui aurait fait trop plaisir si je l’avais pris » me dit-il.

Mise en perspective de la situation

T : comment vous sentez-vous par rapport à cette situation ?

P : pas très bien

T : Vous aviez prévu quelque chose de particulier avec  votre fils?

P : nous devions aller au cinéma et passer une après –midi père fils.

T : aimez-vous votre fils ?

P : bien sûr que oui

T : auriez-vous aimé l’avoir avec vous ?

P : oui

T : est-ce que votre fils aurait aimé passer le week end avec vous ?

P : oui surtout qu’il était impatient de cette journée.

T : Si j’ai bien compris, n’hésitez pas à me corriger si je me trompe, Vous avez laissé votre fils chez sa mère parce que  vous vous êtes dit que votre ex aurait été trop contente, c’est ça ?

P : oui

T : si vous aviez pris votre fils, vous seriez content, Alex également, et votre ex l’aurait éventuellement été, c’est juste ?

P : oui

T : Alors qu’au final vous vous sentez mal, votre fils est déçu, et votre femme, d’après vos dires, serait également mécontente. Donc dans l’hypothèse que vous auriez fait plaisir à votre ex, vous vous êtes privés vous et votre fils d’un super moment.  Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Prise de conscience

P : C’est vrai Maintenant, tout cela parait complètement idiot mais j’étais tellement en colère.

T : Maintenant que vous êtes plus calme, quand vous repensez à la discussion avec votre ex c’est comment ?

P : elle me parait ridicule et sans importance.

T : je suppose que votre réaction et votre décision serait toute autre à présent, non ?

P : oui tout à fait

T : si vous appreniez à gérer vos émotions et choisir l’état d’esprit le plus avantageux pour vous, cela vous dit ?

Choisir les émotions appropriées

Voilà comment Pierre a laissé ses émotions gouverner et décider pour lui. Le reste de la séance permis à Pierre d’apprendre très rapidement à prendre du recul, gérer ses émotions et d’en reprendre le pouvoir.

Vous pouvez lire les articles précédents« 2 astuces puissantes pour devenir ami avec ses émotions » et »Comment reprendre la main sur ses émotions ».

Pour conclure mais vous l’avez déjà compris, Comme Pierre d’ailleurs qui commencera par utiliser les outils puissants de la PNL pour apaiser son mental et gérer efficacement ses émotions avant toute prise de décision.

 

Quand vous sentez les émotions vous envahir, remettez à plus tard les décisions ou mettez les en perspective.

Cours Systémique GRATUIT complet & sans inscription : http://i-systemique.org

Formation PNL GRATUITE experte & sans inscription : http://pnlibre.com

%d blogueurs aiment cette page :